Les débours

Auto-entrepreneur : Si les déductions de frais sur le chiffre d’affaires sont impossibles, il reste la solution du débours.

Si les déductions de frais sur le chiffre d’affaires sont impossibles pour les auto-entrepreneurs (transport, internet, repas…), il reste la solution des débours pour ceux qui achètent des matériaux destinés à être installés chez leurs clients. Explications.

Les auto-entrepreneurs peuvent appliquer ce que l’on appelle le système des “débours”. Il s’agit de sommes “avancées” par l’auto-entrepreneur, puis remboursées par la suite par le client. L’avantage d’un tel procédé est qu’il n’est pas comptabilisé dans le chiffre d’affaires.

Le système de débours est simple à effectuer.
Il répond cependant à certaines règles strictes.

L’entrepreneur doit effectuer l’achat au nom de son client et demander une facture à son fournisseur. C’est sur la base de cette facture que l’auto-entrepreneur peut être remboursé, cependant il ne s’agit pour l’auto-entrepreneur de re-facturer. En d’autres termes : l’auto-entrepreneur ne doit pas faire une facture de remboursement ! Il doit simplement remettre une copie de la facture du fournisseur pour être remboursé.

Il est important que l’entrepreneur conserve la copie de la facture de l’achat qu’il souhaite se faire rembourser par son client. En procédant ainsi, le débours ne sera pas comptabilisé dans le chiffre d’affaires, ce qui permettra de ne pas verser de cotisations sociales sur cette somme, puisqu’aucune plus value n’est réalisée sur cette transaction.

Un exemple concret

Un plombier souhaite installer un lavabo chez l’un de ses clients. Cependant, il préférerait facturer uniquement l’installation.

Le plombier peut alors acheter le lavabo au nom de son client, puis l’installer. Il établit par la suite une facture : celle de sa prestation, en l’occurrence l’installation. Puis il remet une copie de la facture d’achat du lavabo qu’il peut donc ce faire rembourser au centime près par son client. Attention : il n’est question pour l’auto-entrepreneur de produire sa propre facture pour être remboursé du lavabo, mais simplement de remettre une copie de la facture du fournisseur.

Le plombier n’aura pas à compter le remboursement du lavabo dans son chiffre d’affaires.

Il existe des sites qui vous facilitent la gestion et vous permettent de bien connaitre les règles (obligations, avantages..) et d’éditer des factures auto-entrepreneur. C’est ce que propose EVOPORTAIL, n’hésitez pas à vous créer un compte gratuitement pour bénéficier d’un logiciel simple et agréable 100% en ligne et 100% sécurisé pour la gestion de votre auto-entreprise.

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.pngRetour à Auto-entrepreneur

Accueil

 

Des parlementaires préconisent un surpéage de 10 à 15% pour les poids lourds

TransportsPublié le jeudi 16 juillet 2015

Le péage des autoroutes françaises traversant les Alpes devrait augmenter de 10 à 15% pour les poids lourds afin de contribuer au financement du projet de tunnel ferroviaire reliant Lyon à Turin, ont préconisé le 13 juillet le sénateur UMP Michel Bouvard (Savoie) et le député PS Michel Destot (Isère) dans un rapport remis au Premier ministre, Manuel Valls. Les deux parlementaires estiment que ces surpéages, conformes à la directive européenne « eurovignette », permettraient de dégager 40 millions d’euros supplémentaires de recettes nettes par an au profit de la construction du tunnel de 57 km de long. L' »autoroute ferroviaire » du Lyon-Turin, combinant fret et trafic de voyageurs, devrait entrer en service en 2028-2029, selon le dernier calendrier communiqué, afin de soulager le trafic transalpin de camions, source d’importantes nuisances dans les vallées alpines.
Pour éviter un choc tarifaire, les deux élus suggèrent d’introduire les majorations préconisées de manière progressive, « par exemple sur cinq ans à raison de +2% ou +3% par an, soit une hausse de moins de deux euros par an sur les trajets les plus longs ». Ils estiment que le surpéage pourrait être maintenu « jusqu’à 50 ans après l’ouverture du tunnel de base », soit théoriquement à la fin des années 2070.
Matignon a indiqué dans un communiqué que le rapport allait « faire l’objet d’un examen par le gouvernement et d’une concertation avec les parties prenantes afin d’en préciser les conditions de mise en oeuvre ». La finalisation du plan de financement du projet « permettra de lancer concrètement les chantiers d’ici à 2017-2018 », poursuit le cabinet du Premier ministre. François Hollande avait évoqué en février le lancement du chantier en 2016, mais il s’agissait du creusement au tunnelier d’une galerie de reconnaissance côté français, et non du chantier du tunnel principal. Le calendrier prévu reste inchangé pour la galerie de Saint-Martin-la-Porte en Savoie (2016) et le tunnel principal (2017-2018), a précisé Matignon à l’AFP.

Plus de 8 milliards d’euros pour le tunnel de base

Dans leur rapport, Michel Bouvard et Michel Destot, chargés d’une mission fin 2014 par le Premier ministre, soulignent que l’UE autorise une majoration allant jusqu’à 25% pour les péages d’autoroutes situées en zone montagneuse. A condition toutefois que les recettes soient « investies dans des tronçons transfrontaliers de projets prioritaires d’intérêt européen comprenant des infrastructures situées dans des régions montagneuses », ce qui est le cas de la LGV Lyon-Turin. Toutefois, les deux élus ont dit écarter l’idée d’une augmentation d’un quart et préféré privilégier l’hypothèse de deux taux: +10% sur les autoroutes des Alpes du Nord et +15% sur les autoroutes des Alpes du Sud, notamment la liaison côtière entre Aix-en-Provence et la frontière italienne, « pour tenir compte de niveaux de péages moins élevés dans ce secteur ».
Le rapport Bouvard-Destot rappelle que les plus de 8 milliards d’euros « nécessaires pour la construction du tunnel de base seront apportés au taux maximum de 40% par l’Europe ». Une première tranche de 813,8 millions d’euros, en deça du 1,2 milliard demandé, a été validée la semaine dernière par Bruxelles. Le reste du financement se partage entre l’Italie (57,9%) et la France (42,1%), soit près 2 milliards d’euros côté français, « échelonnés sur les 12 ans de construction de l’ouvrage », selon la même source.
Dans un communiqué, la coordination des opposants au Lyon-Turin, qui dénonce un « grand projet inutile », juge que le rapport « rédigé avec partialité », « se borne à créer une nouvelle TVA » et « n’apporte aucune solution pour améliorer la situation environnementale dans les Alpes ». De son côté, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), qui voit dans le projet Lyon-Turin un « investissement pertinent », d’un coût réaliste » s’est dit favorable au mécanisme de financement proposé par le rapport Bouvard-Destot qu’elle juge à la fois « transparent, écologique et compréhensible par le public ». Selon elle, il devrait même être étendu à l’ensemble du projet Lyon-Turin et au contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL).

A.L. avec AFP

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à « Actualités »

Accueil

Tunnel Lyon-Turin :

 

Avatar de Michèle Rivasi

Par  EELV

Michèle Rivasi est tête de liste EELV dans le Sud-Est pour les élections européennes.

 

Au défaut de l’avoir suspendu, il faut remettre de la transparence dans le projet.

Des manifestants ont défilé en mars 2015 contre le projet Lyon-Turin. (J.-P. CLATOT / AFP)

 Monsieur le Premier Ministre,

 Je tiens tout d’abord à vous remercier d’avoir pris la peine de me faire recevoir – avec Monsieur Daniel Ibanez qui m’accompagnait – par votre conseiller Transports lors de ma venue lundi 13 juillet à l’Hôtel de Matignon.

 J’ai compris l’inconfort de vos services

 J’étais venue interroger Messieurs Destot et Bouvard qui étaient venus vous remettre leur rapport sur les nouveaux financements pour le projet Lyon-Turin. Je recherchais des précisions et clarifications après avoir eu connaissance par la presse du contenu de leur unique recommandation : créer une taxe poids lourds.

 J’ai compris l’inconfort de vos services à me savoir présente avec la presse devant laquelle j’aurai pu poser des questions sans doute gênantes pour les rapporteurs et notamment mon incompréhension devant une mesure qui recommande de laisser des camions sur les routes pendant soixante ans pour financer un projet qui est censé les mettre sur les wagons dans douze ans !

 Nous avons donc pu faire part de nos questions à nos interlocuteurs qui nous ont aimablement proposé de nous recevoir pendant que la presse était reçue par les rapporteurs.

 Aucune référence aux activités du FDPITMA

 La première, qui pose une question de forme et de fond, est l’absence dans le rapport qui vous a été remis de toute référence aux activités du Fonds pour le développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin (FDPITMA) dont Monsieur Michel Bouvard (co-auteur du rapport) est pourtant administrateur. Une seule référence y est faite sur 78 pages, mais rien n’est rapporté sur son activité depuis plus de 12 ans !

 Sauf erreur sur le sens de l’objet de ce fonds tel qu’il est défini, il a été créé pour le développement et le financement de la politique intermodale dans le Massif Alpin depuis 2002. Malgré des recherches approfondies, je ne trouve, ni moi ni Monsieur Ibanez, d’informations sur une quelconque activité ou travail en faveur de l’intermodalité dans le massif alpin.

 Les seules activités que j’ai pu identifier sont le transfert d’argent du tunnel du Mont-Blanc vers le Tunnel du Fréjus pour en combler les déficits. Ce mécanisme est d’ailleurs documenté dans les rapports de l’Agence de participation de l’État sans toutefois que l’on puisse connaître l’activité financière de ce fonds.

 À la lecture de ces mêmes rapports de l’APE, je comprends que le report modal de la route vers le rail dans le massif alpin ne pourrait que déséquilibrer plus encore les comptes du tunnel du Fréjus, créant ainsi du déficit public complémentaire en violation des règles du Traité de fonctionnement de l’Union européenne inscrites dans la Constitution par le gouvernement précédent.

 Je m’étonne donc qu’un fonds dédié au développement du report modal ne s’occupe que de la route, en doublant au passage le tunnel routier du Fréjus, sans qu’aucune activité pour le report modal ne soit identifiable à son actif.

 Moderniser ce qui existe

 Je souhaitais également comprendre pourquoi la France, dans la perspective de la COP21, n’a pas entrepris de respecter les dispositions de l’annexe 3 du traité franco-italien ratifiant l’accord du 30 janvier 2012 qui précise que dans l’année suivant la signature (soit le 29 janvier 2013 au plus tard) seront prises des mesures pour restreindre le trafic des poids-lourds Euro 1, Euro 2 (p. 18) et ceux transportant des marchandises dangereuses dans les massifs alpins pour les contraindre à utiliser les capacités ferroviaires disponibles.

 Ces capacités existent bel et bien puisque Monsieur Hubert du Mesnil, actuel président de Lyon Turin Ferroviaire et président de Réseau ferré de France jusqu’à fin 2012, a fait publier un dossier d’enquête publique sur le projet Lyon-Turin dans lequel on lit que la ligne ferroviaire existante, qui a été entièrement rénovée et mise au gabarit GB1 (soit 80% du parc des camions qui circulent entre la France et l’Italie), dispose d’une capacité de 120 trains de fret par jour (notice pièce C page 12).

 Il en circule actuellement une vingtaine par jour (7.027 par an), il subsiste donc 100 possibilités de circulation par jour, ce qui permet de proposer aux transporteurs 700.000 places pour des camions par an (100 trains jour X 20 camions X 350 jours d’exploitation).

 Un arbitrage partial

 J’ai également pu confirmer à nos interlocuteurs que je considère la présidence de Lyon-Turin Ferroviaire par Monsieur Hubert du Mesnil en conflit d’intérêts avec celle de l’Institut de la gestion déléguée (IGD) qui se définit lui-même comme « The French institute for PPP » et milite pour la délégation des services publics au privé et les partenariats public/privé (PPP).

 Vous conviendrez avec moi, Monsieur le Premier ministre, qu’il n’est pas possible de prétendre dans ces conditions avoir un arbitrage impartial dans les décisions d’attribution de travaux en maîtrise d’ouvrage publique ou en maîtrise d’ouvrage déléguée ou encore en PPP.

 Cette situation crée d’autant plus de doute dans l’esprit du public que des marchés sont signés par le président de LTF avec les divisions d’un groupe qui siège au Conseil d’administration de l’IGD qu’il préside.

 L’accord intergouvernemental franco-italien n’est pas respecté

 Enfin, nous avons évoqué avec vos conseillers la situation de la certification des coûts du tunnel de base par un tiers qui aurait dû être « extérieur » selon les termes des dispositions de l’article 18 de l’accord intergouvernemental entre la France et l’Italie.

 La Cour des comptes, dans son référé daté du 1er août 2012, a précisément défini ce que recouvrait la notion de tiers extérieur en indiquant à la page 4/8 qu’il « conviendra de veiller à ce que cette indispensable certification soit réalisée par des experts n’ayant pas eu à travailler sur le dossier et n’ayant pas de conflit d’intérêt[s] au regard des suites du projet. »

 Ce à quoi votre prédécesseur, Jean-Marc Ayrault, a répondu en acceptant et en précisant à la page 2 : « Il sera nécessaire que les coûts soient certifiés de la manière la plus rigoureuse qui soit, de manière indépendante comme le memorandum franco-italien de 2003 le prévoit d’ailleurs avant la réalisation de l’ouvrage. »

 En méconnaissance de cet engagement gouvernemental et des dispositions du traité franco-italien, Hubert du Mesnil a décidé d’attribuer la certification des coûts dans le cadre d’un marché de gré à gré et non d’un avis de marché, au groupe GDF Suez Tractebel – Suez Environnement siégeant au Conseil d’administration de l’IGD, au 4 juin 2015. J’ai découvert sur le site internet de GDF Suez Tractebel que cette société travaille pour Lyon Turin Ferroviaire depuis 2002 !

 Un besoin de transparence

 Je crois, Monsieur le Premier ministre, qu’il est de votre responsabilité de faire respecter les traités et la parole de votre prédécesseur devant la Cour des Comptes, mais également de rendre confiance à nos concitoyens qui font aujourd’hui preuve d’une défiance de plus en plus marquée à l’encontre du monde politique et de l’institution.

 Votre intervention pour que la situation devienne enfin transparente, dans un dossier dont un directeur général et un directeur des travaux ont été condamnés pour trucage d’appel d’offres, dont il est prouvé (par le biais d’écoutes téléphoniques) que la mafia a bénéficié de marchés serait une preuve donnée au public (20 personnes ont été arrêtées dans ce contexte).

 Je vous remercie donc de m’avoir fait recevoir, avec Daniel Ibanez, par vos conseillers et je souhaite que vous puissiez me faire parvenir les rapports d’activité et rapports financiers du Fonds pour le développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin (FDPITMA).

 La solution du ferroutage

 Je regrette de n’avoir pas pu poser ces questions aux deux rapporteurs directement et en toute transparence alors que je me trouvais dans la cour de l’Hôtel Matignon.

 Je reste toutefois sûre que vous aurez à cœur de faire annuler le marché de gré à gré conclu avec GDF Suez Tractebel, qui n’est en rien indépendante.

 J’espère enfin que vous ferez prendre les dispositions nécessaires pour qu’au départ du site ferroviaire d’Ambérieu-en-Bugey, dès maintenant, un service de route roulante permettant de transporter par le train les camions entre la France et l’Italie – comme le font les Suisses et les Autrichiens chaque jour sur des voies ferrées de montagne et avec le succès que chacun connaît – soit mis en place

 En vous remerciant pour votre attention, et dans l’attente de vos réponses je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mes salutations distinguées.

 

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à « Actualités »

Accueil

 

 

À propos de Google Solutions publicitaires

La diffusion d’annonces Google est associée à deux produits : AdWords, que vous pouvez utiliser pour faire la promotion de votre entreprise partout sur le Web, et AdSense, que vous pouvez utiliser pour générer des revenus par le biais de votre site Web. Essayez AdWords ou AdSense.

 

Le Réseau Display de Google regroupe plus d’un million de sites Web, d’applications et de vidéos au sein desquels des annonces sont diffusées en partenariat avec Google.

Avez-vous déjà remarqué la mention « Annonces Google »,« Liens commerciaux »ou l’icône « Choisir sa pub » en parcourant le Web ? De telles annonces sont diffusées sur l’ensemble du Web : les annonceurs peuvent utiliser AdWords pour diffuser des annonces Google au sein de sites Web, de vidéos ou d’applications appartenant au Réseau Display de Google ou à d’autres sites partenaires, ainsi que sur Google Maps ou dans des vidéos YouTube intégrées dans des sites partenaires. Les annonces que vous voyez peuvent être basées sur les types de sites que vous consultez, mais aussi sur vos centres d’intérêt et d’autres données.

Au sommaire de cet article

  1. Modalités selon lesquelles Google diffuse des annonces

  2. Instructions de gestion des paramètres de vos annonces

  3. Participation à des programmes définissant les normes du secteur

————————

1 – Modalités selon lesquelles Google diffuse des annonces

Voici certains des éléments qui sont pris en compte lors de la diffusion des annonces :

  • Les types de sites Web que vous consultez et les applications installées sur votre appareil

  • Le cookie DoubleClick installé dans votre navigateur et les paramètres définis dans l’outil « Paramètres des annonces »

  • Les sites Web et les applications que vous avez consultés et qui appartiennent à des entreprises qui diffusent des annonces avec Google

  • Les interactions antérieures avec des annonces ou des services publicitaires de Google

  • Votre profil Google, y compris l’activité sur YouTube et Google+

Voici les limites dans lesquelles nous opérons :

  • Nous n’associons à votre cookie DoubleClick aucune information permettant de vous identifier personnellement, à moins d’avoir reçu votre accord explicite.

  • Nous n’associons à votre cookie DoubleClick aucune donnée à caractère sensible (origine ethnique, religion, orientation sexuelle, informations relatives à la santé, etc.), à moins d’en avoir reçu votre accord explicite.

2 – Instructions de gestion de vos préférences pour les annonces

Vous pouvez gérer vos paramètres de sélection des annonces grâce à différents outils, commandes et ressources en ligne, dont certains (développés par Google ou par d’autres organismes) sont répertoriés ci-dessous :

Outils, commandes et ressources

Description

Paramètres des annonces

Utilisez cet outil de Google pour désactiver la diffusion d’annonces par centres d’intérêt, ou pour modifier les données démographiques et de catégories de centres d’intérêt associées à votre navigateur.

Outils relatifs à la sécurité et à la confidentialité

Protégez votre vie privée à l’aide de ces commandes, plug-ins et fonctionnalités de produits Google. Bénéficiez de plus d’une dizaine de ressources à votre disposition.

Règles de confidentialité

Règles de confidentialité Google applicables aux utilisateurs du monde entier

3 – Participation à des programmes définissant les normes du secteur

Google est un membre actif d’organismes qui ont défini des normes de confidentialité en matière de publicité en ligne, telles que l’icône « Choisir sa pub.

Groupe

Zone géographique

Network Advertising Initiative

États-Unis

Digital Advertising Alliance (DAA)

États-Unis

European Digital Advertising Alliance

Europe

Digital Advertising Alliance of Canada

Canada

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à ‘Informatique’

Accueil

erreurs windows: BAD_POOL_HEADER

Écran bleu indiquant que la mémoire  à un problème

sous Windows 7:

sous: Windows 8:

L’erreur BAD_POOL_HEADER s’affiche sur l’écran de votre ordinateur et se présente généralement avec le fameux écran bleu (« blue screen of death ») lorsque la mémoire physique rencontre un problème.

Sous Windows 8, il arrive parfois que cette erreur soit affichée à cause d’entrées de registre et d’applications incorrectes ou bien d’une installation de driver. Afin de réparer une erreur BAD_POOL_HEADER, un simple redémarrage est requis. Cependant, si l’erreur n’est toujours pas corrigée après le redémarrage de la machine, quelques étapes plus avancées et un peu plus complexes sont à prévoir pour réparer ce bug.

Les administrateurs comme les utilisateurs peuvent rectifier le problème en changeant les paramètres du système d’exploitation, ou en l’actualisant.
L’actualisation de Windows 8, comparé aux changements de paramètres, présente les avantages suivants :
• Actualiser le système prend très peu de temps. Re-paramétrer l’ordinateur prend beaucoup plus de temps pour venir à bout de sa tâche. En effet, parfois cela prend autant voire plus de temps que de réinstaller Windows 8 depuis le début.
• Le système d’exploitation ne prend pas plus d’espace sur le disque dur lors de la procédure. Le reparamétrage du système consomme un certain amont d’espace en plus sur le disque dur, pour l’extension temporaire des fichiers du système d’exploitation.
• Les données des utilisateurs restent intactes et ces derniers peuvent avoir accès à leurs fichiers quasiment normalement après l’actualisation avec succès de Windows 8. D’un autre côté, lorsque l’on réinitialise Windows 8, toutes les données des utilisateurs sont effacées définitivement du disque dur.

Comment réparer une erreur BAD_POOL_HEADER ?

Pour réparer cette erreur sous Windows 8, suivez ces instructions étape par étape :

1. Redémarrez Windows 8 normalement
2. Si toutefois, le problème n’est pas résolu, insérez le disque d’installation de Windows 8 dans votre lecteur CD/DVD
3. Dans la boîte de dialogue Windows Setup, appuyez sur Suivant
4. Sur la page suivante, cliquez sur Réparer mon ordinateur
5. Sur l’écran Choisir une option, cliquez sur Résoudre les problèmes
6. Sur l’écran Résoudre les problèmes, cliquez sur Actualiser votre PC
7. Sur cette fenêtre, cliquez sur Suivant
8. Sur la page suivante, dans la liste Choisir un système d’exploitation cible, choisissez Windows 8
9. Sur la page suivante, cliquez sur Actualiser pour commencer le processus d’actualisation
10. Attendez que Windows 8 ait terminé l’actualisation, et le redémarrage automatique du système


 

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.pngRetour à « Informatique »

 Accueil

Comment activer le compte Administrateur

Comme sous Vista, il est possible d’activer le compte Grand Administrateur sous Windows 7. Le compte Administrateur créé lors de l’installation n’octroie pas les droits suprêmes à l’utilisateur par mesure de sécurité.

Attention ce compte Grand Administrateur (intitulé par défaut Administrateur) n’est pas à utiliser comme une session usuelle. On peut passer par ce compte Grand Administrateur pour régler un problème de blocage ou de droits, ou tout simplement l’activer et le garder en réserve, au cas où.

Activer le compte Grand Administrateur :

Dans Démarrer, cliquer sur Panneau de configuration, puis sur Système et Sécurité.

Cliquer sur Outils d’administration, puis sur Stratégie de sécurité locale Puis sur Stratégie locales et cliquer sur Options de sécurité 1-options-securite

– 2 Dans le volet de droite,

double- clic sur Comptes : statut du compte Administrateur et sur l’onglet Paramètre de sécurité locale,

cocher Activé,

puis Appliquer

-active-

2

Le compte Administrateur est désormais activé et apparaîtra au démarrage de Windows 7 ou en changeant d’utilisateur, sous le nom Administrateur.

3-administrateur-

A noter : cette procédure est possible directement sous l’édition Intégrale de Seven. Selon les éditions inférieures de Seven, il faudra intervenir dans la Base de Registre, comme c’était déjà le cas sous Vista.

Désactiver le compte Grand Administrateur : Pour désactiver ce compte, il suffira de cocher Désactivé dans Paramètre de sécurité locale.

On peut aussi activer ce compte en Invite de commandes en tant qu’administrateur :

net users Administrateur /active:yes

Pour désactiver :

net users Administrateur /active:no

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à ‘Informatique’

Accueil

[printfriendly]

Suppression de logiciel malveillant

Un logiciel malveillant aussi appelé virus est un logiciel développé pour s’intégrer à une application existante dans votre ordinateur. Il y a plusieurs types de logiciel malveillant, certains sont sans réel danger pour l’ordinateur, mais très irritant pour l’utilisateur, tandis que d’autres peuvent complètement paralyser votre système.

Un logiciel malveillant utilise plusieurs moyens pour se propager à travers un réseau et ainsi infecter plusieurs ordinateurs qui ne sont pas protégés correctement par un logiciel antivirus.

Si votre ordinateur est devenu très lent, des fenêtres indésirables apparaissent constamment à l’écran ou si votre ordinateur ne redémarre plus, il est possible que vous soyez infecté par un logiciel malveillant. Il est important d’agir rapidement et de supprimer les menaces immédiatement pour éviter qu’il infecte d’autres ordinateurs. Vous pouvez obtenir plus d’information sur ce service en cliquant sur le lien ci-dessous.

Nous vous offrons de supprimer les logiciels malveillants de votre système et vous conseille sur les méthodes à utiliser pour éviter que cela se reproduise.

  • Suppression de logiciel malveillant

  • Installation et configuration de logiciel antiviral

  • Analyse préventive

2 programmes à exécuter à la suite :

1-RogueKiller est un programme informatique antivirus, qui scanne les processus Windows en cours d’exécution, et tue ceux qui sont malicieux.

2-AdwCleaner  Pour se débarrasser de n’importe quel logiciel malveillant sur votre PC ( un redémarrage est nécessaire). Le programme détectera et éliminera n’importe quel logiciel malveillant, les PUP/LPI (Logiciels Potentiellement Indésirables), les barres d’outils et les applications Hijacker.

Recherche de virus et de malicieux sur votre disque:

Voici la procédure de nettoyage de malveillants

sur votre l’ordinateur

Après le redémarrage de l’ordinateur, il faudrait installer  et paramétrer pour votre  sécurité les logiciels suivants :

1 – Unchecky

est un utilitaire permettant de protéger votre ordinateur de ces logiciels et barres d’outils supplémentaires indésirables installés à votre insu.

il peut également arriver que votre page d’accueil ou votre moteur de recherche de votre navigateur web soient changés. Pour y remédier, vous devez décliner l’installation de ces outils supplémentaires, mais encore faut-il le savoir et le comprendre, surtout quand c’est dans une langue étrangère.

unchecky

Disponible gratuitement et en français, Unchecky est un utilitaire permettant de protéger votre ordinateur de ces logiciels et barres d’outils supplémentaires indésirables installés à votre insu. Unchecky décoche automatiquement les outils additionnels à installer et vous informe lorsque vous acceptez une offre potentiellement indésirable.

2 – Ad-Aware version

C’est un antivirus ultra-rapide combiné à notre anti-spyware légendaire. Une combinaison puissante qui bloque et supprime les types de malware les plus endurcis, y compris: les virus, spywares, adwares, trojans et plus.

adwcleaner                                                       telecharger

———–

3 – Antivirus + Anti-Malware

malwarebytes logo

           Anti-Malware Gratuit

Détecte et supprime les malware que votre antivirus manquera.

  • Détecte les nouveaux (zéro-hour) malwares que votre antivirus manquera

  • Enlève même les malwares  les plus profondément ancrés

  • Ne vous coûte pas un centime

  • Compatible avec la plupart des antivirus
    telecharger

Posez votre question avec le formulaire de contact, merciemail.pngRetour à « Boîte à outils »

Accueil

Failles de sécurité détectées dans 27 thèmes & plugin WordPress

Failles de sécurité détectées dans 27 thèmes & plugin WordPress

Failles détectées dans le cœur de WordPress

Plusieurs vulnérabilités ont été découvertes dans le cœur de WordPress. Ces vulnérabilités n’ont pas encore étaient confirmées par l’équipe de développement de WordPress, et il va sans dire que si elles étaient avérées, une mise à jour arriverait rapidement.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Genericons Icon Font Package, afin d’exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting avec un commentaire, afin d’exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.

Un attaquant pourrait provoquer un Cross Site Scripting dans Visual Editor, afin d’exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.

Plugin et Thèmes WordPress présentant des failles

Faiblesses dans la gestion des autorisations, privilèges, et autres fonctions de sécurité utilisés pour le contrôle d’accès aux fichiers permettant à un attaquant de téléverser un fichier à risque sur le serveur.

Le cross-site scripting (abrégé XSS), est un type de faille de sécurité des sites web permettant d’injecter du contenu dans une page, permettant ainsi de provoquer des actions sur les navigateurs web visitant la page

Failles corrigées dans la version 1.3.15 – Veillez à faire la mise à jour immédiatement

Une injection SQL est un type d’exploitation d’une faille de sécurité d’une application interagissant avec une base de données, en injectant une requête SQL non prévue par le système et pouvant compromettre sa sécurité.

Un attaquant peut utiliser le cookie eshopcart pour écraser la variable wpdb, afin d’obtenir le chemin d’installation de WordPress.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans eshopcart, afin d’exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.

Failles corrigées dans la version 2.6 – Veillez à faire la mise à jour immédiatement

Un attaquant peut écrire arbitrairement des données dans un fichier et exécuter le code entré sans que l’administrateur soit averti

Un attaquant peut uploader un fichier illicite afin, par exemple, de déposer un Cheval de Troie

Un attaquant peut traverser les répertoires afin de lire un fichier situé hors de la racine du service

Dans certaines circonstances, l’exploitation de cette vulnérabilité peut entraîner la divulgation d’informations sensibles.

Vulnérabilités découvertes dans 27 thèmes & plugin WordPress

Aucune faille n’est bénigne, et malgré le suivi que vous apportez à vos sites WordPress, votre site est à risque si vous ne prenez pas les mesures appropriées. Vous ne laisseriez pas la porte de votre domicile ouverte en partant, alors faites de même avec votre site WordPress, sécurisez le.

Ne pensez pas que cela n’arrive qu’aux autres, tous les sites WordPress sont concernés par les problèmes de sécurité!

Conseils pour sécuriser votre site

  • Ne pas utiliser “admin” comme identifiant administrateur

  • Faites attention à ce que vous téléchargez

  • Mettez à jour WordPress

  • Mettez à jour vos thèmes et plugin

  • Utilisez un mot de passe fort

  • Limitez le nombre de tentatives de connexion avec Login LockDown

  • Faites des sauvegardes régulières de la totalité de votre site avec BackupBuddy

  • Utilisez au moins un plugin de sécurisation tel que iThemes Security

Rappel important!

Une sauvegarde régulière de la totalité de votre site WordPress (base de données, thèmes, et plugin) est nécessaire afin de palier à tout problème.

 La sécurité est l’affaire de tous, dans l’intérêt de tout le monde, Partagez cet article, Merci!

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

 

Retour à « Failles de sécurité »

Accueil

Alerte de sécurité du 01-07-2015

Au cours de six derniers mois il y a eu une augmentation sensible des cyber-attaques, notamment contre les sites WordPress. Le fait que WordPress soit gratuit, évolutif, robuste et facile à utiliser, permet aux personnes ne connaissant rien à la techniques d’apporter des modifications à leur site, sans avoir à embaucher un développeur WordPress et d’avoir le contrôle complet du site.

Mais la liberté de contrôle de votre site WordPress nécessite une rigueur absolue pour garder votre site aussi sécurisé que possible. La grande majorité des sites Web piratés sont victimes d’attaques effectuées par des robots automatisés (pas des attaques ciblées réalisées par des pirates ou des terroristes).

Ces robots scrutent Internet et utilisent des logiciels pour deviner le mot de passe des sites Web. Si vos mots de passe sont forts, cela réduira considérablement les risques de ces “attaques par force brute“. Les robots peuvent également identifier les vulnérabilités de votre logiciel de gestion de contenu, des plugin, des extensions et même des serveurs de votre hébergeur

Loin de moi l’idée de créer la panique en faisant paraître les alertes de sécurité. Elles sont faites à titre informatif, afin que ceux qui n’aurait pas fait de mise à jour puisse savoir les risques qu’ils encourent. Dans la mesure du possible la version concernée est indiquée, afin d’être le plus précis possible.

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à ‘Informatique’

Accueil

l’eurovignette au cœur du financement

 le 05/07/2015

Michel Bouvard, entouré du maire d’Hermillon Yves Durbet et d’Émilie Bonnivard, maire adjointe à Montaimont qui anime “Savoie d’aujourd’hui”. Michel Bouvard, entouré du maire d’Hermillon Yves Durbet et d’Émilie Bonnivard, maire adjointe à Montaimont qui anime “Savoie d’aujourd’hui”.

 

Pendant plusieurs mois, il a travaillé avec Michel Destot. Le sénateur (LR) Michel Bouvard et le député de l’Isère (PS) remettront leur rapport à Manuel Valls le 13 juillet. Le Premier ministre avait demandé aux deux parlementaires de lui proposer des pistes pour trouver les 2,2 milliards d’euros que la France a promis d’apporter pour la construction du tunnel de base entre Saint-Jean-de-Maurienne et Bussoleno, maillon central de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin. C’est 25 % du coût : l’Italie met 35 %, et l’Europe 40 %.

Michel Bouvard n’a pas diffusé son rapport : c’est au gouvernement de le faire. Il en a néanmoins évoqué les grandes lignes lors d’une réunion publique organisée par l’association “Savoie d’aujourd’hui”, qui rassemble ses partisans. Premières pistes : des contributions de l’agence pour le financement des infrastructures de transport (Afitf), dont les ressources pourraient être accrues par la hausse de la taxe sur le gazole, et une implication, à partir de 2050, des sociétés gestionnaires des tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus, qui seront amortis à cette date.

Mais pour le sénateur, l’eurovignette est essentielle. Elle permettrait de récolter 40 millions d’euros par an. C’est encore loin des 200 millions annuels que la France devra apporter, mais cela permet de solliciter des prêts à très long terme, puisque le tunnel est conçu pour durer plus de cent ans. La banque européenne d’investissement, la caisse des dépôts et consignations, savent consentir ce genre de prêt.

Les surpéages ne devront pas peser sur les marges des transporteurs

Bien entendu, l’eurovignette sera maintenue au-delà de l’achèvement du tunnel. En Autriche, pays qui l’a adoptée pour payer ses propres tunnels, elle est instaurée pour 50 ans plus la durée des travaux. C’est pour cela que les parlementaires proposent de ne pas la fixer au maximum de 25 % du montant du péage autoroutier, mais à 10 % dans les Alpes, 15 % sur le littoral. Il reste de la marge pour l’augmenter quand il s’agira de financer les “accès français” de la ligne nouvelle, entre l’est de Lyon et Saint-Jean-de-Maurienne.

Encore faut-il éviter que cette nouvelle taxe ne pèse sur les entreprises de transport. Le rapport Destot-Bouvard propose qu’elle soit identifiée sur les factures, c’est-à-dire qu’elle vienne clairement en plus du coût du transport. Les transporteurs n’auront pas à rogner sur leur marge pour la payer.

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à « Actualités »

Accueil