Hoax…

…qu’est-ce que c’est que cette petite bête

Généralités

Définition d’un hoax

Un hoax est une information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes. Les hoax peuvent concerner tout sujet susceptible de déclencher une émotion positive ou négative chez l’utilisateur : alerte virus, disparition d’enfant, promesse de bonheur, pétition, etc. Ils existent avant tout sous forme écrite (courrier électronique, message dans un forum, etc.) et contrairement aux rumeurs hors ligne incitent le plus souvent explicitement l’internaute à faire suivre la nouvelle à tous ses contacts, d’où une rapide réaction en chaîne.

Hoax, rumeur, spam et canular

Le terme « hoax » signifie en anglais « canular », mais cette seule traduction ne convient pas vraiment pour désigner les hoax circulant sur Internet :

  • contrairement au canular, qui est une blague ou une farce dont la victime peut elle-même rire ou sourire une fois que la vérité lui est révélée, dans le cas d’un hoax la victime n’est jamais informée de la supercherie (sauf si elle visite Hoaxkiller.fr ;-). De plus, certains hoax poussent les internautes à accomplir des actions dangereuses pour l’intégrité ou la sécurité de leur ordinateur, ce qui n’a plus rien d’humoristique ;
  • contrairement au spam, qui est un message créé délibérément puis envoyé par un individu unique dans le but d’exposer un grand nombre de personnes à son contenu indésirable, généralement publicitaire ou promotionnel, un hoax peut avoir été créé par accident, peut concerner n’importe quel sujet et surtout est propagé par les internautes eux-mêmes, en général sans intention malveillante puisque eux-mêmes victimes ;
  • contrairement à la rumeur, qui est une nouvelle officieuse vraie ou fausse qui se répand dans le public, un hoax est toujours une information fausse ou invérifiable, et même dans ce cas le plus souvent intuitivement perçue comme douteuse, excessive ou erronée.

Si comme les spams les hoax peuvent toucher un grand nombre d’internautes, ils sont surtout un hybride de canular et de rumeur : du premier ils tirent leur faculté à tromper l’internaute en suscitant chez lui une vive émotion (peur, compassion, révolte, espoir, etc.) et de la seconde leur capacité à se propager spontanément au sein de la communauté. C’est pourquoi le terme hoax reste encore le plus approprié pour désigner les « cyber-rumeurs » ou « canulars du web ».

Vous voulez identifier un Hoax ,

lisez la suite


Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

bouton_envoyer

Accueil

 

 

En Angleterre…

… faire l’amour chez soi peut mener en prison

En Angleterre, mieux vaut ne pas trop hurler pendant ses ébats. © Peter M. Fisher

Alors que notre récent sondage montre que les Français ne sont que 14 % à être dérangés par des voisins « expansifs », en Angleterre, une femme vient d’être condamnée à 2 semaines de prison pour avoir « hurlé et crié pendant ses ébats sexuels ».

En prison pour avoir crié trop fort pendant ses ébats sexuels

La jeune anglaise, vivant à Birmingham et dont l’âge n’a pas été mentionné, avait déjà fait l’objet d’un rappel à la loi pour des faits similaires. Une juge du Birmingham County Court a conclu à la récidive après de nouvelles plaintes des voisins excédés par ses ébats sexuels trop bruyants.

En effet, fin janvier, l’accusée s’est rendue coupable de hurlements et de cris pendant ses relations sexuelles à un niveau sonore tellement élevé qu’il a créé des nuisances à son voisinage. Un des voisins, qui a porté plainte, a précisé que le bruit l’avait « réveillé » et que « cela avait duré 10 minutes ».

« Elle nous a rendus dingues. Tous les voisins se sont ligués pour la faire expulser. Des hommes entraient et sortaient sans arrêt de son appartement. Après, elle dormait toute la journée. Ce furent les deux années les plus épouvantables de ma vie ».

La jeune anglaise a rendu dingue ses voisins

L’accusée, prénommée Gemma, s’est également disputée au petit matin avec son petit ami Wayne. Elle a proféré des gros mots et claqué les portes en pleine nuit. Il semble donc que tous les problèmes de couple ne peuvent pas être résolus sous la couette…

La plainte avait été déposée par le conseil municipal de Birmingham, lui-même saisi par des habitants de l’immeuble où l’accusée occupait un logement social.

2 semaines de prison pour 10 minutes de plaisir

En Angleterre se faire plaisir peut coûter cher…

Par Vincent Cuzon le 2 Juin 2015


Plus de stats avec

La rédaction vous conseille :

 


 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merciemail.pngRetour à « Lien utiles » »

Accueil

 

 

11 numéros gratuits à composer en cas d’urgence

n° d'urgences

La liste des numéros d’urgence à connaître pour éviter les décès liés aux accidents de la vie courante vient d’être actualisée. Tous permettent de joindre gratuitement les secours 24h/24.

 Les numéros d’appel d’urgence permettent de joindre gratuitement les secours 24h/24. Pour que les secours puissent intervenir dans de meilleures conditions et le plus rapidement possible, la liste des des numéros d’urgence qu’il est possible de composer gratuitement vient de s’étoffer.

Elle comprend désormais le 197 destiné à prévenir les autorités en cas d’attentat ou d’enlèvement.

Il existe dorénavant 11 numéros d’urgence  gratuits :

– le 15 : SAMU, urgences médicales ;

– le 17 : intervention de police ;

– le 18 : lutte contre l’incendie (pompiers) ;

– le 112 : numéro des urgences sécuritaires, de secours aux personnes ou médical, accessible dans toute l’Union européenne ;

– le 114 : réception et orientation des personnes malentendantes vers les autres numéros d’urgence ;

– le 115: urgence sociale (SAMU social) ;

– le 116 000: urgence sociale (enfants disparus).

– le 119 : urgence sociale (enfance maltraitée) ;

– 191 : urgence aéronautique (bientôt en service)

196 : urgence maritime (bientôt en service).

– 197 : alerte attentat – alerte enlèvement

Les opérateurs de téléphonie sont tenus d’acheminer gratuitement ces appels d’urgence et de les géolocaliser lorsque cela s’avère possible.

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.png

Retour à « Actualités »

Accueil

plan du site

 

Comment changer l’adresse des serveurs DNS

… utilisés par votre ordinateur

Sommaire

  • Quel serveurs DNS utiliser ?
  • Changer les serveurs DNS sous Windows
  • Changer les serveurs DNS sous MacOS
  • Changer les serveurs DNS sous Linux

J’ai récemment fait un article sur une solution pour connaitre quel est le meilleur serveur DNS à utiliser, tout du moins, quel sont les serveurs DNS les plus rapides. Si vous souhaitez changer l’adresse des serveurs DNS utilisé par votre carte réseau c’est assez simple, nous allons voir ici comment changer les serveurs DNS, que ce soit sur Windows, Linux ou Mac.

Quel serveurs DNS utiliser ?

Maintenant que l’on sait que nos FAI bloque certains site web, il peut être intéressant de changer ses serveurs DNS. Il existe une multitude de serveurs DNS, si vous souhaitez savoir lequel est le plus rapide en fonction de vos habitude, tester ce petit outil.

Vous pouvez également utiliser les quelques serveurs DNS de la liste ci-dessous :

Google DNS
Primaire : 8.8.8.8
Secondaire : 8.8.4.4

Open DNS
Primaire : 208.67.222.222
Secondaire : 208.67.220.220

Comodo DNS 
Primaire : 8.26.56.26
Secondaire : 8.20.247.20

Securly DNS
Primaire : 184.169.143.224
Secondaire : 184.169.161.155

Norton DNS
Primaire : 198.153.192.40
Secondaire : 198.153.194.40

Changer les serveurs DNS sous Windows

Cliquez sur le bouton Démarrer puis dans le champ de recherche tapez ncpa.cpl appuyez sur Entrée pour valider votre choix. Cela aura pour conséquence d’ouvrir le panneau “Connexion Réseau”. Ainsi vous verrez votre ou vos cartes réseaux.

Effectuez un clic-droit sur la carte réseau qui est reliée à votre routeur Internet, puis cliquez sur Propriétés.

ncpa.cpl

Maintenant, sélectionnez Protocole Internet version 4 (TCP / IPv4). Ensuite, sélectionnez Propriétés. 

Propriete-carte-reseau

Sélectionnez le bouton radio “utiliser l’adresse de serveur DNS suivante” puis, tapez l’adresse des serveurs DNS que vous souhaitez utiliser. Cocher “Valider les paramètres en quittant” puis cliquez sur OK.

propriete-ipv4

Votre carte est maintenant configuré pour utiliser un serveur DNS différent de celui fourni par défaut par votre FAI.

Il peut être nécessaire de vider le cache DNS.

  • Ouvrez une Invite de commande en administrateur

  • Exécutez les commandes ipconfig /flushdns puis ipconfig /registerdns

flushdns

Changer les serveurs DNS sous MacOS

Sous Mac, cliquer sur le menu Apple (Pomme) puis sélectionner “Préférences Systèmes…

MAC-Pref-system

Cliquez sur “Réseau

MAC-reseau

Sélectionner la carte que vous utilisez pour vous connecter à Internet. Renseignez ensuite les serveurs DNS en séparant les adresses IP par une virgule (Pour les DNS google par exemple : 8.8.8.8, 8.8.4.4).

MAC-reseau-DNS

Changer les serveurs DNS sous Linux

Sous Linux c’est généralement à configurer dans le fichier /etc/resolv.conf il est possible que cela soit différent, suivant la distribution que vous utilisez.

Editer le fichier /etc/resolv.conf et éditer ou ajouter les lignes suivantes :

1
2
nameserver 8.8.8.8
nameserver 8.8.4.4

 

Quel DNS est le plus rapide ?

fast-dns-featured3

NameBench : Quel DNS est le plus rapide ?

Je ne vais pas rentrer dans les détails sur l’utilité et le fonctionnement du DNS, sachez juste que c’est le serveur qui permet de faire la conversion entre noms d’host et adresse IP. Si le serveur DNS que vous utilisez pour naviguer sur internet est lent, alors les réponses d’affichages de sites web en seront affectées.

Il existe un petit outil qui vous permettra de trouver quels sont les serveurs DNS les plus rapides en fonction de votre utilisation. NameBench effectuera une série de tests synthétiques en se basant sur l’historique du navigateur web, les résultats de la commande “tcpdump” ou encore de jeux de données standardisés afin de fournir des configurations recommandées.

À la fin du “benchmark“, NameBench affiche le serveur DNS le plus rapide avec un pourcentage de gain mesuré. Il fournit également un récapitulatif de tous tests accomplis et propose la meilleure configuration DNS à choisir pour une navigation optimale. Il test bien entendu les serveurs de Google, OpenDNS, UltraDNS, mais aussi les DNS les plus proche de chez vous.

Télécharger NameBench

telecharger

L’interface de NameBench

benchDNS-APPS

Un exemple de résultat

resultat-Name-Benc

benchDNS-Graph

benchDNS(Graph

 

 Vous avez trouvé un serveur de DNS plus rapide?

Alors comment changer l’adresse des serveurs DNS utilisés par votre ordinateur (ici)

Clés de licence génériques pour l’installation de Windows

 

licences_windows

Clés de licence génériques pour l’installation de Windows

Si comme moi vous aimez faire des tests, installer des machines virtuelles, alors il vous sera peut être nécessaire d’utiliser des clés de licence génériques. Ces clés vous seront utiles pour l’installation du système, cependant, elles ne vous permettront pas l’activation de votre version de Windows, pour ça vous devrez user d’autres méthodes dont je ne parlerai pas ici 😉

Comme expliqué dans le topic concernant la réinstallation de Windows 8, ces clés peuvent également aider à la réinstallation de Windows 8 ou Windows 10.

Clés d’installation des clients Windows 10 :

  • Windows 10 Professional : W269N-WFGWX-YVC9B-4J6C9-T83GX

  • Windows 10 Enterprise : NPPR9-FWDCX-D2C8J-H872K-2YT43

  • Windows 10 Famille : TX9XD-98N7V-6WMQ6-BX7FG-H8Q99

  • Windows 10 Education : NW6C2-QMPVW-D7KKK-3GKT6-VCFB2

  • Windows 10 Enterprise 2015 LTSB : WNMTR-4C88C-JK8YV-HQ7T2-76DF9

Clés d’installation des clients Windows 8.1 :

  • Windows 8.1 Core (home) : 334NH-RXG76-64THK-C7CKG-D3VPT

  • Windows 8.1 Professional : GCRJD-8NW9H-F2CDX-CCM8D-9D6T9 ou XHQ8N-C3MCJ-RQXB6-WCHYG-C9WKB

  • Windows 8.1 Enterprise : MHF9N-XY6XB-WVXMC-BTDCT-MKKG7 ou MNDGV-M6PKV-DV4DR-CYY8X-2YRXH

Clés d’installation des clients Windows 8 :

  • Windows 8 Professional : NG4HW-VH26C-733KW-K6F98-J8CK4

  • Windows 8 Enterprise : 32JNW-9KQ84-P47T8-D8GGY-CWCK7

Clés d’installation des clients Windows 7 :

  • Windows 7 Professional : FJ82H-XT6CR-J8D7P-XQJJ2-GPDD4

  • Windows 7 Enterprise : 33PXH-7Y6KF-2VJC9-XBBR8-HVTHH

Clés d’installation des clients Windows Server 2012 :

  • Windows Server 2012 : BN3D2-R7TKB-3YPBD-8DRP2-27GG4

  • Windows Server 2012 Server Standard : XC9B7-NBPP2-83J2H-RHMBY-92BT4

Clés d’installation des clients Windows Server 2012 R2 :

  • Windows Server 2008 R2 Standard : YC6KT-GKW9T-YTKYR-T4X34-R7VHC

  • Windows Server 2008 R2 Enterprise : 489J6-VHDMP-X63PK-3K798-CPX3Y

  • Windows Server 2012 R2 Datacenter : W3GGN-FT8W3-Y4M27-J84CP-Q3VJ9

  • Windows Server 2012 R2 Essentials : KNC87-3J2TX-XB4WP-VCPJV-M4FWM

Clés d’installation des clients Office 2013 :

  • Office 2013 Professionnel Plus : YC7DK-G2NP3-2QQC3-J6H88-GVGXT

  • Office 2013 Standard : KBKQT-2NMXY-JJWGP-M62JB-92CD4

  • Project 2013 Professionnel : FN8TT-7WMH6-2D4X9-M337T-2342K

Sources :

http://www.cbouba.fr/cle-de-licences-generiques-microsoft-pour-installation/

http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj612867.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/jj612867.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/dn385360.aspx

———————————

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.pngRetour à « Windows 10 »

 Accueil

Installation de Windows 10

 Windows-10-logo

Il est tout de même possible de forcer la mise à jour vers Windows 10. Nous allons donc voir ici quelques solutions pour être sûr de passer la mise à jour vers Windows 10.

Attention, je rappelle que cette mise à jour est gratuite si vous l’effectuez durant la première année de la sortie de Windows 10, et si vous êtes sur un Windows 7, 8 ou 8.1 activé.

Via MediaCreationTools

Selon moi, c’est la méthode la plus simple. Il est possible de pousser la mise à jour grâce à l’outil de chez Microsoft : MediaCreationTools. C’est assez simple, pour commencer, télécharger MediaCreationTools :

Télécharger l’outil MediaCreationTool.exe (version 32 bits)Télécharger l’outil MediaCreationTool.exe (version 64 bits)Suite à l’exécution de cet outil, vous aurez la possibilité de créer un média d’installation ou de passer la mise à jour directement.

Si vous êtes technicien informatique ou que vous comptez passer la mise à jour sur plusieurs PC, je vous conseille de créer un support d’installation. Cela vous permettra de passer la mise à jour sur tous vos PCs ou tous les PC de vos clients.

Si vous souhaitez passer la mise à jour maintenant, assurez vous d’être connecté à Internet, et cliquez sur “Mettre à niveau ce PC maintenant

Mediacreationtools-Mettre-a-niveau

Le téléchargement devrait débuter, et prendre un moment, selon votre connexion internet. Vous avez plus ou moins 3Go à télécharger (en fonction de votre version de Windows).

Mediacreationtools-Mettre-a-niveau-telechargement

Après le téléchargement de Windows 10, vous devez accepter le contrat de licence pour pouvoir continuer. Cliquez sur Accepter.

CLUF-Update-Windows10

L’outil recherchera alors s’il y a des mises à jour de Windows 10 à inclure lors de l’installation.

Windows10-Upgrade-Update

Une fois les mises à jour télécharger vous voilà prêt à installer Windows 10. Par défaut, vos données personnels et applications seront migré (dans la mesure du possible…). Si besoin, vous pouvez modifier les éléments à conserver en cliquant sur le lien prévu à cet effet. Une fois fois sélection effectuée, cliquez sur Installer.

Windows10-Upgrade-modifier

windows10-Upgrade-elements-conserver

Vous voilà parti vers Windows 10 ! Il faudra maintenant patienter quelques minutes (selon la configuration de votre ordinateur). L’ordinateur va redémarrer à plusieurs reprises, c’est tout à fait normal.

Installation-Windows-10

Installation-Windows-10-01

Après un premier redémarrage s’en suit trois étapes. La copie des fichiers.

Windows-10-Upgrade-Etape1

L’installation de fonctionnalités et pilotes.

Windows-10-Upgrade-Etape2

Puis la configuration des paramètres.

Windows-10-Upgrade-Etape3

Après toutes ces étapes, vous devriez, si tout s’est bien passé, tomber sur un écran de ce type. Cliquez sur Suivant.

WIndows-10-Bienvenue

S’en suit alors la première configuration de votre ordinateur. Il est préférable de ne pas cliquer sur “Utiliser la configuration rapide”, mais plutôt de cliquer sur Paramètres de personnalisation. Cela permettra entre autres de configurer au mieux votre machine.

Windows-10-demarrer-rapidement

Windows-10-Upgrade-Personnalisation

Windows-10-Upgrade-Personnalisation01

Vous pouvez également choisir les applications par défaut dès maintenant. Cela évitera de devoir changer le navigateur par défaut ultérieurement si vous utilisez un autre navigateur. Cliquez sur “Suivant” pour finaliser l’installation.

Windows-10-nouvelles-Apps

Il vous faudra patienter encore un petit moment…

Windows-10-waiting

Et après quelques minutes, vous devriez avoir un Windows 10 fonctionnel et activé !

Windows-10-Active

Via Windows Update

En théorie, la mise à jour pour le passage vers Windows 10, devrait s’afficher sur Windows Update (Panneau de configuration > Système et sécurité > Windows Update). Si c’est le cas, c’est parfait, vous pouvez si vous êtes prêt, cocher cette mise à jour et la lancer.

Cependant, si vous n’avez rien sur Windows Update, j’ai peut être la solution pour vous.

Forcer la mise à jour via le registre

Depuis la base de registre (regedit depuis le menu démarrer de Windows),  Allez dans la ruche

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\OSUpgrade et ajouter une valeur DWORD en effectuant un clic droit sur une zone vide dans le panneau de droite et faites Nouveau > Valeur DWORD.

windows-allowOSUpgrade 

Nommez le “AllowOSUpgrade” et affectez-lui la valeur “1”

windows-10-force-upgrade

Retournez sur Windows Update, et relancez la vérification des mises à jour. Vous devriez être en mesure de lancer la mise à jour vers Windows 10.

Windows-update-Upgrade-Win10

Vous devriez maintenant être en mesure de passer sous Windows 10 depuis Windows 7, 8 ou 8.1. Si vous continuez à avoir des soucis, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça !

———————————

Posez votre question avec le formulaire de contact, merci

email.pngRetour à « Windows 10 »

 Accueil

Télémaintenance

Assistance à distance

Qu’est-ce que le dépannage Assistance à distance ?

Le service d’assistance téléphonique est utilisé pour les demandes simples à résoudre, les demandes de conseils ou peut-être utilisées conjointement avec une autre méthode d’assistance. Nous vous assistons par téléphone pour résoudre votre problème et  vous offrir un niveau supérieur de soutien si vous n’êtes pas à l’aise avec ces instructions.

  • Dépannage simple et rapide

  • aucun coût supplémentaire lié aux déplacements

  • Connexion sécurisée et fiable

  • Connexion à votre ordinateur impossible sans votre accord

  • Toutes les actions que nous réalisons sur votre PC sont visibles sur votre écran

  • Vous pouvez stopper le support à distance d’un simple clic

Lancer une Télémaintenance avec:      teamviewer_logo

cliquez ensuite sur le bouton vert: Version complète gratuite

A partir de 20 €

  50% rabatt

Après déduction fiscale: à partir de 10 €

 A déduire d’une intervention.

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merciemail.png

Retour à « Assistance informatique et Internet à domicile »

Accueil

Installation de Windows

Optez pour une installation personnalisée de Windows, selon vos besoins

Savez-vous qu’on peut installer Windows sans qu’il réserve toute la place pour lui tout seul sur le disque dur ? Qu’il peut y cohabiter avec d’autres versions de Windows ou même son ennemi Linux grâce à un petit menu au démarrage ?
Cette page détaille les modalités d’installation de Windows avec différentes options de personnalisation.

DVD d’installation et licence

L’installation ou la ré-installation de Windows s’effectue grâce à votre DVD d’installation et votre numéro de série inscrit sur l’étiquette du certificat d’authenticité (sticker COA) collé sur une face de votre ordinateur.

Le DVD d’installation correspondant à votre version de Windows est distribué selon un des deux modes :

  • DVD complet (téléchargeable pour Windows 7 ici) et votre licence de type détaillant (RTM)

  • DVD spécifique adapté à la marque/modèle du PC [1] et votre licence de type constructeur (OEM)

En cas de lecteur DVD défectueux, un contournement est souvent possible en copiant le contenu du DVD sur une clé USB de démarrage.

Étapes d’installation à la carte:

Avant d’opter pour une (ré-) installation de Windows, prenez le temps de parcourir les options additionnelles possibles ci-dessous (les durées sont approximatives) :

Séquence Étape Durée
A (option) Préparation du disque dur
(segmentation en partitions distinctes)
15’
B Installation de Windows
(DVD fourni par le client)
30’
C (option
conseillée)
Installation des pilotes matériels
(DVD fourni par le client, voir plus bas)
15-20’
D (option) Pré-configuration des profils utilisateurs
si partition dédiée aux données
10’
E (option) Activation du compte Administrateur 0’
F Création du premier compte utilisateur ordinaire 10’
G (option) Configuration de la mémoire virtuelle
si placée sur partition dédiée comme Mac et Linux
10’
H (option) Mise à jour logicielles via services Pack [2] 0-50’
I (option) Installation de bibliothèques Microsoft optionnelles
(.Net Framework [3], Silverlight [4], etc.)
30-60’
J (option) Première connexion à internet 0-5’
K (option) Installation et mise à jour d’un anti-virus) 15’
L (option) Mise en place d’une sauvegarde auto
journalière des registres systèmes (incompatible Windows 8)
15’
M (option) Installation de logiciels tierce-parties
(Java, FlashPlayer, Openoffice, Mozilla, etc.)
5-20’
N (option) Configuration des comptes utilisateurs et paramètres
(préférences Firefox, raccourcis bureau, migration d’un ancien compte, etc.)
5-30’
O (option) Configuration de l’affichage pour économiser les ressources 10’
P (option) « Sauvegarde du système » par Windows
(sur un autre support que le disque dur)
20’
Q (option) Sauvegarde de Windows dans un fichier clone
(sur un autre disque dur, ou une partition réservée [5])
50’

Le DVD d’installation de Windows (et les mises à jours Microsoft) n’installent pas forcément tout ce qu’il faut pour que Windows puissent reconnaître les périphériques (comme les imprimantes, la carte réseau, la carte graphique, etc.). C’est pourquoi les constructeurs d’ordinateurs doivent livrer un DVD d’installation des pilotes matériels, – ces sous-programmes qui permettent à Windows de piloter le matériel électronique spécifique de votre ordinateur.

Si vous ne possédez pas ce DVD, il est souvent possible de télécharger les pilotes sur le site du constructeur. Cette opération peut nécessiter un certain temps en recherche et téléchargement que vous pouvez peut-être prendre pour avancer la procédure globale.

Pour cela, reportez-vous aux sites officiels de téléchargement ci-dessous :

Cas particulier :

Installation multi-boot
L’installation d’un nouveau Windows – par exemple Windows XP ou Windows 8 Release Preview – à côté d’un système Windows ou Linux existant, nécessite :

  1. qu’il y ait de l’espace non affecté sur le disque dur

    (si ce n’est pas le cas, commencez par transférer toutes vos données sur un autres support)

  2. qu’il reste une zone (partition) primaire non affectée (la vérification de ces zones est technique).

    Si ce n’est pas le cas, il faut prévoir une réorganisation complète du disque dur (déplacement de zones) qui peut durer plusieurs heures

Notes :

[1] Pas de DVD d’installation pour une licence Windows OEM ? Il faut s’adresser auprès de la marque de l’ordinateur ou des associations de consommateurs… Ou bien choisir un concurrent Linux, gratuit et honnête.

[2] Les « Services Pack » à jour :

  • Windows XP 32 bits : Service Pack 3 (périmé le 8 avril 2014)

  • Windows XP 64 bits : Service Pack 1 (périmé le 8 avril 2014)

  • Windows Server 2003 : Service Pack 2

  • Windows Vista & Server 2008 : Service Pack 2

  • Windows Seven : Service Pack 1

[3] .Net Framework : langage de programmation inventé par Microsoft pour simplifier la création de logiciels sous Windows. De plus en plus de programmes Windows sont créés avec cette technologie qui nécessite l’installation préalable de sous-programmes « .Net Framework ». Dans le cas contraire, un message indique que Net Framework n° X n’est pas installé.

[4] Silverlight : sous-programme créé par Microsoft pour concurrencer l’entreprise Adobe et ses animations Flash Player. Par exemple, certains sites internet (France Télévision, etc.) préfèrent diffuser certaines vidéos plutôt par Silverlight plutôt que par Flash Player (protection contre le téléchargement). Dans ce cas, si l’extension/plugin Silverlight n’est pas installé, un message indique qu’il faut installer.

[5] Sauvegarde de Windows dans un fichier clone : Pour cette opération, Windows est éteint (offline) car l’ordinateur est démarré depuis un CD ou une clé USB Linux de maintenance. Puis un logiciel libre clone la partition Windows dans un fichier compressé en sautant les zones libres et certains fichiers Windows temporaires.

 

Posez votre question avec le formulaire de contact, merciemail.png

Retour à  » Informatique »

Accueil